2007-08-15 - Col du Bastanet
62km / 9h0 / 2000m+ / 2800m-
Fichier CarteSurTable (logiciel)
Trace GPS (.trk)
XML/GPX
Carte IGN (beta)
Les photos sont ici
Une proposition tardive sur varouler mardi. Peu de motivés: Ughy et Philippe. Mais ca suffit pour tester une trace un peu "osée" :-)
Depart de Toulouse à 6h45 environ pour une arrivée à Espiaube au dessus de St-Lary environ 2h plus tard.
Comme nous sommes que 2, pas de "manip voiture" possible. On commence donc par 650m de D+ sur route/piste (la route est vraiment en mauvais etat) et on finira pas remonter à la voiture en telepherique. Contrainte pour le dit telepherique: derriere rotation à 19h00, il faut donc etre à St-Lary au plus tard à cette heure là!
9h00, on commence à pédaler. Le temps est idéal: ciel bleu et température parfaite. La montée est réguliere (8-10%). Les jambes sont là et on avale les 650m de D+ en 1h05!
Arrivée au Col de Portet, la vue est magnifique sur les sommets du Parc National (Neouvielle etc.)
On suit à peu pres le GR10 à flan. C'est plat, tres agréable à rouler, un peu ludique meme! On double pas mal de randonneurs à pieds.
3km plus loin, le Lac de L'Oule apparait en contre-bas. Reflexion de Philippe: "tiens, ils ont oublié de le remplir". Effectivement, le niveau est bas! Mais une grande étendue d'eau au pieds des montagnes reste toujours beau. Les couleurs de l'eau et des bords du lac asseches sont magnifiques.
Nous poursuivons sur le GR10. La pente s'accentue et le sentier se poursuit toujours à flan sans denivelé, mais c'est un peu plus technique. On pousse sur quelques metres de temps en temps, mais ca passe bien et vite.
On se trompe un peu et on suis une trace qui passe directement au dessus du Lac Inferieur (Bastan) jusqu'au Lac du Milieu, là, c'est portage pendant 15mn. On longe ensuite le Lac du Milieu (ca roule) pendant 10mn jusqu'au refuge de Bastan (2mn de portage jusqu'au refuge).
La vue est splendide. On s'arrete grignoter quelques barres de cereales et se preparer pour le portage qui suit. Philippe adopte sa technique avec son sac à dos special (demontage des roues). Ughy fait leger aujourd'hui: portage traditionnel...
11h30, nous partons à l'assaut du Col de Bastanet. Nous passons tres rapidement le Lac Supérieur et le GR10 commence à s'elever. Il y a beaucoup de cailloux et le portage n'est pas toujours tres facile. Mais ca va vite. 12h00, on est au pied du Col. On traverse un gros pierrier avant d'attaquer les derniers metres assez raides. 12h20, le spectacle du Col s'ouvre devant nous: Ouahou!!! C'est beau!!! Le Lac de la Hourquette est juste dessous, on voit meme tout au loin un bout de plaine! Quel spectacle!
Autant jusqu'au refuge de Bastan on a vu beaucoup de randonneurs. Autant maintenant, c'est une espece en voix de disparition sur l'autre versant :-) On en croise quand meme 3 ou 4 tres sympa.
Philippe remonte son Yeti. Ughy en profite pour changer les plaquettes arrieres de ses Hope.
12h45, on commence la descente. Les 20 premiers metres, on porte. Suit une bonne portion hyper technique (raide avec de gros cailloux) excellente (mais il faut pas avoir oublier de remplir le short) et on arrive au Lac de la Hourquette. En fait, il y a plein de petits lacquets, c'est plat avec une herbe tendre, superbe.
Au bout du Lac, les choses serieuses commence!
2h de single de folie excellents!
Heuuuu... non... ca c'est ce qu'on aurait aimer trouver :-D En fait, c'est une bonne grosse "galere". Ca roule pas du tout (à part pour un champion de trial peut-etre?). On porte, on pousse, on traine, on porte, on saute de rocher en rocher. On en ch...bave. On passe jamais plus de 20s sur le vélo... Heureusement que le spectacle est toujours sublissime (c'est peu dire). On apercoit meme le Pic du Midi qui se decouvre au detour d'un ressaut derriere les sommets du coin...
13h30, on arrive péniblement au refuge de Campana de Cloutou. Les randonneurs reapparaissent. Ce coup-ci, ils sont montés de la vallée de La Mongie. Ils ont mis 3h30 à monter à pieds et ils nous souhaitent bien du courage pour descendre! Heureusement, on n'en manque pas :-) Et puis, quand on a gouté au Col d'Izas, on n'a plus peur de rien ;-)
Un petit coca pour Ughy, une petite biere pour Philippe et on picnic sur la table du refuge. Il fait toujours un temps splendide et on savoure ces instants de pur plaisir en haute montagne...
14h00, quand faut y aller... on part du refuge en esperant que la suite soit un peu plus roulante. Et là, surprise, 2h de single de folie excellents! Heu... je l'ai deja faite? désolé...
Re-galere :-D Pas mieux qu'avant le refuge: on porte, on pousse, on traine pendant 1h jusqu'au barrage du Reservoir des Laquets. Finalement, reflexion faite en lisant ces lignes: 1h, c'est pas long. Mais quand on est dans les caillasses avec le velo sur le dos, en descente, et sous le cagnard... heureusement que le spectacle est toujours aussi sublime: Laquette de Gresiolles, Lac de Gresiolles puis Reservoir des Laquets avec le Pic du Midi qui nous surveille...
Surprise en arrivant au barrage: ca va rouler!! (clin d'oeil aux amateurs de Paul Personne ;-))
C'est raide, mais il n'y a plus de gros rocher. Le chemin devient du coup beaucoup plus roulant et avec un peu (beaucoup) de technique, on passe d'excellent moments de pilotage! On passe juste quelques "barres" en portant sur quelques metres, mais globalement, ca roule. C'est ludique à souhait, beau et bon!
Apres le Pla de Garet, on rate le GR10 à droite et on pique à gauche. Un dernier raidillon qu'on passe assez bien sur le velo (malgré que ce soit quand meme tres raide!) et on arrive dans un lacet de la montée au Tourmalet! Il y a beaucoup de voitures (garés, montant et descendant). On s'arrete à l'ombre pour grignoter et boire un coup. Il est 15h45, on n'est pas encore à la moitié du kilometrage et on est completement cuits!
Descente par la route jusque Artigues et on prend la route Forestiere de la Litbere. Ca monte tranquille, on est plutot à l'ombre, mais les jambes tirent un peu. Cote 1231m, j'avais prevu de monter un peu plus par la piste pour eviter de redescendre à Payolle par la route, mais dans notre etat, on prefere la route :-) Ca nous permet de nous reposer et de contempler le paysage tranquillement... Il y a plein de granges retapés dans le coin (le Sarrat de Bon, Pradille), il doit faire bon avoir une maison de campagne :-)
A l'entrée de Payolle, on s'arrete au Camping pour faire le plein d'eau (on est à sec) et on repart pour la montée à la Hourquette d'Ancizan. Le debut se fait sur route (il y a des CampingCar partout ici!), puis, au milieu de la Foret du Differend, on prend une piste à gauche qui monte directement jusqu'aux cabanes de la Hosse. C'est raide, mais on gagne du temps, c'est beaucoup plus court et au moins, on est dans les bois. Ughy pousse la majorité de la montée. Philippe arrive à pedaler un peu.
On retrouve la route 2km sous la Hourquette d'Ancizan. On commence les 140m de D+ qui reste et on souffre... Au premier lacet, on fait une pause grignotage avant de terminer en coupant le dernier lacet en poussant...
Il est 18h00 quand on passe la Hourquette d'Ancizan! Il nous reste 1h maxi pour rejoindre St-Lary et le telepherique! On abandonne donc la descente en single promise (snif, on reviendra) et on fonce par la route jusque St-Lary. 18h40, on monte au telepherique et on le prend direct (il y a un wagon intermediaire). 5,4e par personne et on est en haut 10mn plus tard.
On termine par la traversée du Pla d'Adet et la descente sur route jusqu'à la voiture à Espiaube.
19h00. On est à la voiture. Je suis completement cramé! Malgré l'heure tardive, petite pause bistrot, j'en profite pour acheter une pizza dans le resto en face: on a des calories à recuperer!!
21h40, arrivée à Toulouse apres une nouvelle sacré journée! Je retournerai pas en vélo là haut, mais je suis sacrément content de l'avoir fait!
Bilan: il y a certainement des choses à faire du coté du Lac de l'Oule et des Lacs de Bastan. Eviter le Col du Bastanet et les lacs derriere. Enorme terrain de jeux du coté de Payolle, mais on n'a pas pu trop investiguer.
Ughy.