2006-08-05 - Hospice de France - Riaumajou
28km / 6h0 / 1200m+ / 1820m-
Fichier CarteSurTable (logiciel)
Trace GPS (.trk)
XML/GPX
Carte IGN (beta)
Aller, puisque personne ne bouge, je m'y colle comme d'hab ;-)

Petit compte rendu de la sortie d'hier dans les Pyrenees.
7h30. Roques. 7 VaRoulers au RDV:
- Philippe
- Lionel
- Stephane
- Victor
- Charly
- Ughy
- JC


Victor qui ne devait pas prendre sa voiture finira par arriver en retard et amener Lionel à bon port. Au passage, chapeau à Lionel qui bas le record de rapidité "d'adhésion" à VaRouler: installation le lundi à Toulouse et sortie le samedi avec nous!! :-)

1h30 plus tard, on atteint l'entrée de Luchon devant la boulangerie que nous avions dévalisé il y a 3 semaines.
Nico nous y attend. Nous serons donc 8!

Apres un petit déj pour certains, on charge Nico en prenant soin de vérifier qu'il a prit ses clés de voiture pour le retour (petit souvenir du Pic du Midi de l'année derniere ou arrivé à Luz St-Sauveur, Jojo nous avait appris qu'il avait laissé les clés en haut du Tourmalet ;-))

On monte à l'Hospice de France en voiture ou nous arrivons vers 10h. Le parking est déjà plein!! Montage des vélos, et VaRouler!!

On commence par descendre un peu le long de la vieille route (brrrr, le fond de l'air est frais!) puis 500m plus bas, on prend la piste à droite qui monte... le fond de l'air reste frais, mais d'un seul coup, c'est beaucoup moins le problème ;-) Ca grimpe tranquille sur la piste, mais le pourcentage est correct...
Stephane ouvre la trace (toujours en forme le bougre!)...

Au bout d'un gros 1/4 d'heure, on atteint une intersection. Petite pause bricolage pour JC dont les plaquettes touchent les disques (ca me rappelle des souvenirs...). On suggere à JC de virer les plaquettes: vu le pourcentage, elles servent pas à grand chose :-D

A gauche la piste part vers Luchon et descend. On part à droite. 20mn plus tard on atteint la cabane de Campsaure. Le chemin devient plus plat. La vue se dégage, grandiose! Le Pic de Sauvegarde apparait, le Pic de la Mine, etc. Nico nous raconte la montage... (on a un Luchonnais dans l'équipe ;-)). La montée à Venasque est là devant nous! C'est par là qu'on peut descendre en VTT????? :-O Il va falloir d'abord vérifier à pieds :-)

On poursuit sur la piste jusqu'à la cabane de Roumingau. De là où on est, on se demande par où part la suite. Et puis, une intersection. Une piste part à 90° à gauche. C'est par là! Ouchhh! Ca monte rude! Mais ca passe sur le vélo pour ceux qui sont le plus en canne...

500m plus loin, on passe la frontière sans s'en apercevoir et on tombe sur un premier troupeau de chevaux en liberté, il y a plusieurs petits poulains aupres de leur mere; magnifiques! On a l'impression de les déranger. On passe doucement sur le coté et on continue à monter jusqu'à la Flache de Roumingau. L'endroit est superbe. Une grande zone peu accidentée pour l'altitude avec de grandes prairies. On monte jusqu'au col au dessus. Le Pic d'Entecade nous surplombe sur la gauche. La vue sur les sommets Espagnol est magnifique. Notre Luchonné est collé, incapable de nous donner les noms. Heureusement, Philippe sort de son sac magique (un 60 litres s'il vous plait!) une carte Espagnole :-)

Philippe monterait bien à l'Entecade. Perso, j'ai un peu la flemme. Je préférerai qu'on monte au Tuc du plan de la Serre pour essayer la descente qui va avec. Alors on s'économise...

On prend quelques photos (elles sont ou d'ailleurs?) et c'est parti pour la descente.

La traversée de la flache de Roumingau est génialisimme pour moi! Hyper ludique tout droit dans les prés!!! Quelques moutons nous observent inquiets ;-)

Et puis, on arrive plein pot à l'endroit ou nous avions croisé les chevaux! Garggllll, ils apprecient pas! On enfonce les manettes de frein et on passe tout doucement... histoire de pas les effrayer... Et puis, Charly a un coup de frein un peu brusque qui couine un peu et leur fait un peu peur. Ils partent en courant derriere nous... ou s'est arreté Philippe qui se retrouve pas fier au milieu d'un troupeau de chevaux qui passe en courant!!

Et c'est reparti pour la descente. 100m plus loin, Charly pensant etre le dernier referme un fil electrique. Et Philippe (on a du le traumatiser hier décidement!) arrive à fond et hop... un soleil, un!

Apres ces emotions, on descend jusqu'à la cabane de Campsaure tranquille sur la piste par laquelle on est monté.
Au niveau de la cabane, je fonce à droite pour rattraper la montée au Col de Bareges. Manque de bol, c'est un peu trop cabossé... En fait, le chemin part 100m plus loin :-D

Là, ca descend sur un sentier assez etroit et technique, mais c'est du bon, du tres bon! Victor et Nico bataillent un peu avec leurs VTT mais s'en sortent :-) C'est bref, le chemin part en montée assez rapidement.

Bonne surprise: ca roule!! Alors que j'avais peur qu'on porte, ca roule plutot pas mal quasiment jusqu'au Col!!! Juste quelques petits passages ou il faut pousser le VTT sur quelques metres. Génial! Le single monte au milieu des fleurs jusqu'au Col de Bareges ou on s'arrete au refuge pour le Pic Nic. Un troupeau de chevaux rapplique immédiatement pour voir ce qu'on a à leur donner à manger.

Après le miam, c'est le portage du jour! Bin, oui, c'est bien Ughy qui a tracé le chemin aujourd'hui :-) Mais la descente du Plan de la Serre nous attend!

Alors, on prend les VTT sur le dos et go! 20mn plus tard, le chemin atteint une "crete" juste en dessous du "Tuc". Un petit panneau jaune nous indique qu'on est sur la bonne route :-) Alors on continue. On pousse encore quelques minutes et on arrive enfin à un chemin qui descend. Yo!!

C'est là que ca devient bon! Que dis-je excellent! Un petit single. qui part au milieu des pres pour commencer. Les épingles s'enchainent. Et puis, ca devient un peu plus raide. Le chemin est etroit et peu entretenu. Il est un peu en devers. Et c'est chaud parfois!

Victor en profite pour nous faire une premiere figure de style: hop dans le vide... :-) 20m plus loin, c'est Lionel qui essaye de couper une épingle en sautant dans le vide avec le velo derriere lui :-D

Pas de mal, alors on repart. Le chemin passe par une foret de fougeres qui cache la trace, magique!!! Devant, on crie de temps en temps au dernier moment "attention cailloux" et on lache les freins...

Et puis arrive la foret. Incroyable. Un tunnel de verdure au dessus du chemin et hop, on s'enfonce goulûment là dedans! Ca roule, il y a plein d'épingles pleines de feuilles, ca passe tout en derapage, incroyable!!

On avale de la descente encore et encore, l'orgie! Le chemin devient plus large et se transforme en piste. On lache un peu plus les freins. Il y a de grosses bosses de temps en temps pour faire couler la pluie pour pas qu'elle ravine la piste. C'est assez traitre quand on arrive à fond! Quelques hésitations sur le chemin à l'occasion d'une remontée de quelques metres, mais le GPS nous confirme qu'on est sur la bonne route, alors varouler! Et on repart pour une orgie de plus.... pfiouuuuuu

Incroyable cette descente!!! Un pur bonheur d'un bout à l'autre completement oublié dans la montagne!!! Faut dire, il faut se la mériter, mais quel pieds!! 1200m de D- avalés en un peu plus d'une heure!

En bas, on rejoint le pied du col du Portillon et Luchon en quelques minutes... 2 petits sprints sur les panneaux de St-Mamet et de Luchon et on s'arrete vers 16h30 pour une bonne biere bien méritée!

Un seul mot en ce qui me concerne: "encoooooore"!!!

Merci à tous et à bientot pour de nouvelles aventures ;-)

Ughy.