2007-01-13 - Cabrespine
34km / 6h0 / 1280m+ / 1280m-
Fichier CarteSurTable (logiciel)
Trace GPS (.trk)
XML/GPX
Carte IGN (beta)
Comme promis, voici le compte-rendu de la sortie varouler du 13 janvier.
Nous nous trouvons 10 au départ de Cabrespine : les participants, outre le guide chenu, Michel, Thomas, Barrie, Fabien, Patrice, Philippe, Nico, Miguel, Lionel. On peut remarquer une forte participation des tempes grises, alors les jeunes, il faut sortir du lit de temps en temps ! Dès le départ, on ne rigole plus avec une montée sévère sur la rive gauche de la Clamoux. Le niveau du groupe est homogène (et élevé !) et seul le guide creuse quelques écarts négatifs dans les descentes techniques avec son tout rigide. Encore un ou deux arrache poumons à 15-20 % et nous nous retrouvons sur la crëte.
Commence alors un parcours vallonné plus facile et néanmoins agréable qui nous conduit à la Croix de Citou d'où l'on embraye de nouveau sur un raidart infernal qui nous conduit sur la ligne de crête du mont Péril. L'endroit étant agréable, nous en profitons pour soigner une crevaison et pique-niquer. Le paysage est magnifique avec une belle vue sur les Pyrénées de Céret au Balaïtous en passant bien sur par le Canigou si caractéristique et le pic du midi de Bigorre. Nous repartons alors pour une portion de descente avec entre autre une grosse marche bien pentue où les spécialistes nous font leur numéro. Un peu plus loin, Philippe s'aperçoit qu'il a oublié ses gants sur le lieu de pique-nique et retourne les chercher en un temps record. Un petit single en descente bien agréable nous conduit alors à Castans.
Celà repart pour une montée copieuse vers Pradelles-Cabardès et au delà vers les éoliennes dominant ce village. Arrivé là, finies les montées, rien que de la descente maintenant. Nous débouchons sur le pas de Montserat et son paysage magnifique et attaquons le petit sentier magnifique juste en dessous de la crête que les amateurs connaissent bien maintenant. Tout ceci nous amène au Roc de l'Aigle et à sa descente vertigineuse dont le début est principalement pédestre. Le reste se fait tout sur le vélo à bonne vitesse. Une ultime crevaison et nous sommes de retour à Cabrespine au terme d'une sortie magnifique.

Dominique