2006-10-21 - Port et Cabane d'Aula
42km / 6h0 / 1800m+ / 1800m-
Fichier CarteSurTable (logiciel)
Trace GPS (.trk)
XML/GPX
Carte IGN (beta)
Dimanche 21 octobre, 6h30 du mat parking de GoSport Roques. C'est tard et tot à la fois. Tard pour la date pour monter au Port d'Aula, mais météo France annonce du beau temps. Et tot pour un dimanche matin en fin de saison.

Premiere constatation en arrivant: tiens, Lionel est tout seul. Il devait passer prendre Lor pourtant? Sans doute une panne de reveil comme d'hab :-D Ce que me confirme Lionel quelques minutes plus tard.

Nous sommes 5: Philippe, Bruno, Stephane, Lionel et Ughy.

On prend 2 voitures et en route pour Couflens via une petite boulangerie à l'entree de St-Girons. Il fait nuit noir et on assiste pendant le trajet au levée de soleil. 7h30, on est bloqué sur la route apres Prat-Bonrepaux. Il y a des feux qui clignotent de partout. Gendarmerie, Pompiers, et 2 dépanneuses... Vu l'état des 2 Opel Corsa ramassés, la sortie de boite a promis du "Bonrepaux" aux conducteurs... :-( Ca parait loin ce monde de la biture du samedi soir... je dois vieillir... Mais finalement, vu le programme du jour, ca a du bon la vieillesse...

8h30, on arrive à l'entrée du petit village célèbre chez VaRouler: Couflens. La température de 8° est saisissante...

Philippe, Bruno et Stephane montent leurs VTT et partent d'en bas pour l'ascension vers 8h45. Ughy (fin de crève) et Lionel (manque d'entrainement) partirons de plus haut. On chambre un peu les 3 courageux en les doublant avec la voiture (enfoirés) et on monte à la côte 1230m à la fin du goudron.

Montage des vélos avec Lionel et on entame l'ascension vers 9h20. A cette altitude, la température est de 12°, c'est déjà mieux. Apres quelques centaines de metres, on commence à sentir les premieres bourrasques de vent. Oula! C'etait pas prévu ca! Ca promet pour là haut!

9h50, arrivée au Col de Pause. Le vent souffle de facon impressionnante! Mais la température reste encore correcte! Les derniers metres à l'arrivée au Col sont rude avec le vent dans le pif. 20mn plus tard nos 3 comperes courageux nous rejoignent.

10h15, on repart pour l'ascension. Les bourrasques de vent nous font faire des écarts sur le chemin. C'est parfois dur de pas se casser la gueule. On évite le bord du chemin coté vide, un coup de vent est si vite arrivé... Suivent les lacets sous l'etang d'Areau. C'est assez impressionnant! Quand on monte un lacet orienté Sud-Ouest, on a l'impression de monter un raidillon à 15% tellement le vent souffle! Le lacet suivant orienté Nord-Est avec le vent dans le dos, c'est royal: un simple petit faux plat montant :-)

11h00 on atteint l'étang d'Areau. Le soleil brille. Le temps est magnifique... mais le vent souffle et commence à etre frisquet. Le ciel est hyper clair. On a l'impression de pouvoir voir Toulouse au fond de la vallée! Toute la plaine s'etant au loin.

C'est reparti pour la grimpette. 11h45 on arrive à l'Etang de Prat Matau, le vent est terrible et froid! Les moins couvert souffrent du froid. On dit rien, mais on pense tous tout bas: "heureusement que les autres continuent à monter sinon je redescend aussi sec!".

Sur le chemin, il arrive plusieurs fois qu'on perde l'équilibre et mette pied à terre à cause du vent! Mais on grimpe toujours. Ce col du groenland est juste là sous nos yeux. Des nuages dégueulent d'Espagne mais épargnent le col. 200m sous le col, on se réchauffe 30s derriere un gros rocher et on attaque les derniers metres. J'adopte ma technique préférée: le portage. Au moins, je risque pas de me faire renverser par le vent!

12h00, victoire!!! Nous avons vaincu le Port d'Aula. Le vent est impressionnant. On est tous congelés! On ne reste pas plus de 5mn en haut. Juste le temps de faire quelques photos et vidéos. Sans vidéo, on se dit que vous nous croirez pas!

A peine la descente entamée, c'est le bonheur! Le vent dans le dos, on le sens quasiment plus. Le début de la descente est une merveille: mousse, herbe, terre et quelques cailloux pour rendre tout ca un poil ludique! Génial!

On reprend la piste prise à la montée jusque vers 2020 metres. Là, on prend à gauche pour rejoindre le GR10. Ca devient technique. 1930m, une petite zone de plat herbeuse pleine de charme ou on taille notre chemin au milieu des rochers. C'est le calme avant la tempete. Enfin, facon de parler. On atteint 50m plus loin le haut du cirque qui surplombe la cabane d'Aula. Ouuuaaaouuuhh! On se sent tout petit devant un paysage aussi grandiose! La cabane tout en bas, juste sous nos pieds, c'est là qu'on va. Le Vallier, nous surplombe et nous surveille.

Le chemin part sur la gauche le long de la pente. Ca tombe un peu raide sur la droite. Le chemin est en léger dévers... pfiouuu... faut pas se rater là! La suite est du même acabit. Les lacets s'enchainent tous bien techniques meme si la suite est un peu moins impressionnante coté vide :-) Stephane en profite pour nous offrir un soleil au détour d'un ruisseau.

15mn plus tard, on atteint le bas du cirque! Quelle descente! C'est tres technique et physique mais c'est du bon dans un spectacle aussi grandiose!

12h50, on rentre dans la cabane d'Aula à l'abri du vent pour un picnic bien mérité!

13h30, on commence à avoir froid à rester assis à rien faire :-) C'est l'heure de repartir. Ca commence par un faux plat descendant dans l'herbe: super. Puis on atteint le bois du Puech d'Aula. Encore un flash plein les mirettes! Que c'est beau!!! Les couleurs de l'automne sont magnifiques!! La vallée que nous allons descendre maintenant s'étend sous nos yeux. Les couleurs ocres, rouge, marron, vert se mélange, c'est superbe.

Mais le chemin lui est bien technique! On descend le début du bois en mettant régulierement pied à terre. Stéphane en profite meme pour se jeter dans les fougeres et faire passer son vélo au dessus de sa tete :-) Mais ca repart... C'est technique et tres physique, mais ca descend bien. Un peu plus bas au coeur du bois, le chemin est caché par un tapis de 20cm de feuilles. Les cailloux et les racines sont bien cachés la dessous, c'est bien traitre.

En bas du bois, on passe un petit pont. La suite de la descente est un poil plus roulante mais reste toujours tres technique et physique. Des cailloux, des marches, pour que ca passe il faut avoir un peu de vitesse et vu la gueule du chemin, pas facile de prendre de la vitesse. Mais on avance bien! Ya pas à dire, ca va beaucoup mieux qu'il y a 3ans! :-)

14h15, on arrive à la cabane forestiere de l'Artigue. Un troupeau de chevaux nous y attend. Une vingtaine de Merins noirs et marrons tous plus beaux les uns que les autres. Le reste du stock de pain du picnic y passe... La cascade d'Arcouzan surplombe tout ca... Ca devient presque banal ce paysage :-D

Le single part sur la gauche le long du ruisseau, un premier virage relevé, il serpente au milieu des rochers, c'est le pied! Ca continu comme ca pendant 45mn! Du bon, du tres tres bon! 14h50, on atteint une piste qui se transformera plus loin en route avant d'arriver à Couflens de Betmajou ou on reprend la route sur la droite. Encore 25mn de faux plat montant à fond et on rejoint la voiture de Philippe qui nous attend à Couflens! Il est 15h30 et on en a pris plein les jambes, plein les bras et plein les yeux!

C'etait une bonne fin de saison! Vivement l'année prochaine!

Ughy.